Posted by: Sam | 7 February 2010

Roseau épurateur – Système d’épuration des eaux usées

Suite à nos recherches pour trouver la technologie la plus écologique rattachée à notre projet de maison verte, nous avons comparé 2 alternatives pour des habitations isolées:

  • Champ d’épuration conventionnel:

Depuis 1981, on exige l’installation d’une fosse septique et d’un champ d’épuration, afin de réduire la pollution des lacs, des rivières et des puits d’eau potable. De manière générale, la fosse septique est un grand récipient de décantation et de fermentation servant à retenir et à décomposer les matières solides. L’eau partiellement épurée est ensuite dirigée vers un champ d’épuration composé d’un réseau de tuyaux perforés posés horizontalement qui dispersent les liquides dans un sol perméable.

On estime la durée de vie moyenne de ces systèmes à seulement vingt ans pour une résidence permanente et selon une étude du Programme de garantie des maisons neuves de l’Ontario, le tiers des installations polluent l’environnement après seulement cinq ans. Le problème de base de ce système est le mauvais usage de la fosse septique et l’irrégularité de l’épandage des eaux usées. Théoriquement, la fosse septique doit être un lieu de fermentation et de décomposition par l’action bactérienne. Malheureusement, les utilisateurs rejettent de nombreux produits chimiques dans leurs eaux usées (détergents, savons, etc.) qui empêchent son bon fonctionnement. L’utilisation d’adoucisseurs d’eau au sel produit aussi de l’eau salée qui réduit la fermentation. Dans le champ d’épuration, l’égouttement est beaucoup plus important au début des tuyaux perforés qu’à leur fin créant des zones trop utilisées et des zones sous-utilisées.

  • Le Roseau épurateur utilise les propriété de désintoxication et d’ oxygénation du roseau pour purifier les eaux usées. Cette technologie est encore récente mais a fait ses preuves dans divers contexte, des besoins de dé-pollution de cours d’eau comme la Seine,  à ceux des petites propriétés.

Une membrane élastomère enveloppe le sol spongieux pour éviter la contamination du sol et une petite pompe silencieuse apporte de l’oxygène dans le sol pour favoriser l’épuration des eaux usées. Le bassin de roseaux fait une surface d’environ 41 m2 (440 pi2) pour desservir une résidence de quatre chambres, ce qui est légèrement inférieur à un champ d’épuration classique. Ce système requiert peu d’entretien. Il faut faire la vidange de la fosse septique comme dans un système traditionnel ainsi qu’un léger désherbage durant les premières années pendant l’implantation des roseaux. Parmi ses avantages, le bassin de roseaux offre une qualité d’épuration exceptionnelle et évapore annuellement jusqu’à 56% des eaux usées. De plus, il peut être installé à 15 mètres d’un puits d’eau potable et sa durée de vie est estimée à 70 ans, sans exiger de dépenses supplémentaires.

À la fois simple et efficace, ce système intègre toutes les étapes du traitement sur un même site. Les boues de fosses septiques subissent une décantation dans des bassins spécialement aménagés. Les bassins plantés de roseaux filtrent ensuite l’effluent. L’effluent purifié retourne finalement dans la nature par une dernière nappe de sable, tandis que les boues résiduelles sont transformées en compost.

Le Roseau épurateur ne se compare à aucune autre technologie d’épuration des eaux usées existante sur le marché québécois. Reproduisant de façon optimale l’épuration naturelle présente dans notre environnement, cette technologie est à l’image de la robustesse de notre écosystème.

À VOIR:

HG Environnement, compagnie québécoise de Blainville spécialisé dans le traitement des eaux usées avec des technologies écologiques (Roseaux épurateur, Éco-box, etc…)

http://www.hgenviro.com/francais/index.shtml


Responses

  1. Y a-t-il des endroits au Québec, où on peut avoir un système d’épuration des déchets et des eaux usées, produisant des biogaz et un fertilisant, pour usage domestique? Il semble que les systèmes de toilette écologique soient interdites partout au Québec, à cause de règlements provinciaux. Je voudrais aussi savoir s’il existe des systèmes de traitement des eaux de ruissellement, pour usage domestique et si cela serait autorisé quelque part, au Québec. Il y a tant d’eau de pluie au Québec et elle n’est même pas potable! Peut-on la rendre potable, sans que ce soit trop compliqué, ni trop cher? Si ce n’est pas possible au Québec, (pour le traitement des déchets et celui des eaux de pluie et ruisselement), est-ce que ça l’est ailleurs au Canada et où?

  2. Bonjour Micheline,

    Je suis étudiant en Environnement et traitement de l’eau en France, et je me permet de répondre à ta question (certes un peu tardivement) .

    1) Concernant le système d’épuration des déchets et des eaux usées, produisant des biogaz et un fertilisant,

    – Il existe bien un procédé utilisant le système de Méthaniseur qui produit à partir de effluent (eau usée) fortement chargé en matières organiques du méthane (gaz revalorisé en combustible).

    -A propos du fertilisant ( je ne voie pas trop ou tu veux en venir).
    Des appareillage de compostage peuvent faire de l’engrais (à mélanger avec de la terre saine ou du terreau, sinon il se peut qu’il soit trop acide pour certaines plantes).

    – Les deux procédés combinés existent. Il s’agit en fait d’un méthaniseur avec un tamis gravitaire en entrée qui permet de récupérer les plus grosses particules, mais cette appareillage ne peut être utilisé que dans certain cas.
    Je m’explique, il faut que la matière organique sont facilement putrescible et que l’effluent en sortie de tamis soit encore assez chargé pour produire du méthane dans les méthaniseurs.

    Rq­ Tout les systèmes cités plus haut ne sont pas à la portée des particuliers, seul le composteur l’est.
    les méthaniseur sont des appareilles fort chères et rentables qu’a l’échelle industriel.

    2) Concernant les eaux de pluie

    Il existe des bacs de filtration par couches ( différentes couches de sable , granule et autre milieu filtrant superposés par ordre décroissant de granulométrie). Appareillage accessible au particuliers.
    Autrement, un simple bac de récupération des eaux permet d’avoir une réserver d’eau pour arroser les plantes (a éviter si vous habité dans une très grande ville).

    Pour finir, je te conseil de voir les codes d’urbanisme de ta ville pour savoir ce qui est possible de faire ou pas. Pour ça rends toi à l’hôtel de ville au service d’urbanisme et d’environnement. Ou sur ce site http://www.mddep.gouv.qc.ca/

    En espérant avoir répondu à tes questions.
    Cordialement
    Denis.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: